Groupement des Sylviculteurs des Monts du Pilat

CONNEXION

mot de passe oublié ?
Accueil > actualités > Tournées et visites > La protection et la valorisation de l’eau forestière

La protection et la valorisation de l’eau forestière

compte-rendu et photos

Le Bessat, le 1er juillet 2016

Guillaume Sabot (ONF) accueille une vingtaine de propriétaires dans la forêt de la ville de Saint Etienne. Il explique comment cette collectivité a su grâce à sa forêt protéger sa ressource en eau.

Il est à souligner que l’eau d’origine forestière est en général naturellement de bonne qualité. L’emploi d’intrants en forêt est très faible. Les cycles de production sont très longs. Les écosystèmes forestiers permettent de limiter le ruissellement, de réguler le cycle de l’eau et de protéger les sols.

Il est nécessaire de concilier protection de l’eau et production forestière. Dès 1859, il est décidé de capter plus de 800 sources du bassin versant du Furan (rive gauche) et de construire l’aqueduc des Sources. 30 km de drains et de canalisations sont nécessaires pour acheminer l’eau à Saint Etienne.

La gestion de la forêt de la ville allie la protection de ses très nombreux captages, l’accueil du public, la production de bois de qualité, et la préservation de la biodiversité.

La ville continue d’agrandir sa forêt par de nouvelles acquisitions. Elle s’est étendue en moyenne de 3.15 ha par an, depuis 130 ans.

La ville confie à l’ONF le suivi des drains. Depuis 1996, 700m de drains sont rénovés chaque année. Les arbres sont mis à distance des canalisations : 3m de part et d’autre pour les résineux et 5 m pour les feuillus. L’exploitation forestière proche de ces ouvrages est étroitement surveillée.

Aujourd’hui, la ville de Saint Etienne a plus de 150 ans d’expérience dans la protection de sa ressource en eau.

Ce modèle d’aménagement se caractérise par une gestion multi fonctionnelle qui est aujourd’hui citée comme référence européenne.

...... pour voir les photos, ouvrez l’album ---> clic