Groupement des Sylviculteurs des Monts du Pilat

CONNEXION

mot de passe oublié ?
Accueil > actualités > Tournées et visites > Gestion du massif de sapins du Chemin de Fer

Gestion du massif de sapins du Chemin de Fer

à La Valla en Gier le 22 octobre 2010

221 propriétaires sont invités à une réunion qui a pour thème : bilan de l’utilisation de la route depuis sa création et impact sur la gestion du massif. 45 y participent.

La création de la route forestière du chemin de fer a relancé l’exploitation du massif. Mais il existe plusieurs risques à court terme :
- le grand morcellement et les difficultés qui s’en suivent pour exploiter des petites coupes de sapins peuvent entraîner un "désintéressement" de certains propriétaires pour leur forêt.
- pour les mêmes raisons, les propriétaires peuvent être tentés de radicaliser la gestion de leur forêt et de pratiquer des coupes à blanc.
Ceci dit il est précisé que de telles pratiques sont à proscrire en zone de montagne.

Une proposition leur est présentée pour leur permettre de gérer leurs petites forêts dans de bonnes conditions :
- des propriétaires voisins entre eux (4 ou 5 par exemple) se concertent pour marquer en même temps une coupe de jardinage.
- celui (1) qui se charge de l’opération (il peut être un propriétaire motivé, un ETF, un technicien de coopérative, un expert ou un régisseur) marque la coupe comme s’il s’agissait d’une seule parcelle, numérote les arbres qu’il martèle. Un numéro unique correspond à un arbre marqué. Il ne se préoccupe pas des limites internes des parcelles concernées.
- après le martelage, les propriétaires identifient leurs arbres marqués.
- l’entrepreneur de travaux forestiers (ETF) qui réalise l’exploitation de la coupe reporte le numéro de l’arbre sur la grume.
- le lot est vendu et chaque propriétaire est rémunéré pour les bois qui lui appartiennent.

Cette technique présente plusieurs avantages : les propriétaires conservent leurs habitudes de vente en demandant à leur représentant d’intervenir, optimisation de l’exploitation pour l’ETF, constitution d’un lot de taille adapté au marché, démarche commerciale du scieur facilitée, possibilité pour un propriétaire de mobiliser un faible volume sur sa parcelle. Mais cette méthode doit être rigoureuse, peu coûteuse et nécessite la participation active des propriétaires et/ou de leur représentants.

Le débat qui s’instaure confirme la nécessité d’expérimenter cette technique de marquage. Un courrier sera adressé prochainement aux 221 propriétaires leur demandant de signaler s’ils sont d’accord pour participer à une telle initiative.



* Si vous souhaitez voir d’autres photos ouvrez vite l’album photos